Gregor Podgorski : C'est la vie

Cécile et Alexandre-le texte

A la lumière de notre rencontre, notre vie communeCécile et Alexandre se construit. C'est à nous de lui créer une structure. A la manière d'une liane qui ne peut s'élever seule, nos deux lianes poussent chacune en s'appuyant sur l'autre, tout en étant le tuteur de l'autre.
Nous avons voulu évoquer l'épanouissement commun : lui, d'une nature cartésienne, y voit une architecture de soutènement, elle, littéraire, y voit une sculpture iomorphique.
Nous savons bien que rien n'est tout noir ou tout blanc, et que l'équilibre contient autant de la première couleur que de la deuxième.
Quand nos deux lianes n'auront fait qu'un seul et même arbre, solide et bien ancré, nous serons impatients d'être à l'origine de jeunes pousses !

retour à l'image

©Gregor Podgorski ::: @contact