Gregor Podgorski : La rage de vivre

Le texte d'Armelle

Noël est tout noir, plein de larmes. Viens le printemps, l’été, l’automne, l’hiver : Armelledes milliers de gouttes et de rayon m’envahissent.
Aujourd’hui je m’éveille et m’émerveille parce que vous étiez tous là, autour de moi.

Et mon corps vit.
Et mon corps rit.

A ma famille et mes amis.

Armelle
46 ans, infirmière, Meurthe-et-Moselle

retour à l'image

©Gregor Podgorski ::: @contact