Gregor Podgorski : La rage de vivre

Le texte de Fabienne

Le cancer a dégradé mes signes de féminité. FabienneAujourd’hui, je me suis réappropriée mon corps en luttant contre la peur du regard des autres, de cette même peur que je leur renvoie. Je suis attentive à ce qui surgit en moi. Mes fidèles amies m’aident tous les jours à ne pas me laisser réduire à la cause de la détresse. Oser montrer son corps mutilé est symbole de guérison, de la force de vivre, de ce désir d’en dévorer chaque instant dans ses moindres détails. Vaincre la maladie invite à plus de profondeur, de vérité, d’amour. Je voudrais faire partager ce bonheur intérieur comme une humble éveilleuse de conscience.

Fabienne
4 enfants et 4 petits enfants, 54 ans Languedoc-Roussillon Prof de musique

retour à l'image

©Gregor Podgorski ::: @contact