Gregor Podgorski : La rage de vivre

Le texte de Vallée

Chaque matin est un miracle, des cicatrices magnifiques, Valléeje ne les cache pas, les yeux de ma fille les ont sublimées, elle est si fière de sa mère, « La sirène qui a échappé au crabe ! ». Chaque soir, une pensée pour l¹ange gardien qui a enrichi mon chemin d¹une expérience si intense. Une vie bouleversée à laquelle il faut s¹accrocher, un équilibre fragileŠ Tout vivre comme si c¹était la première et la dernière fois. Comme si la lumière était apparue pendant la messe ! Requiem de Lux comme une thérapie.

Vallée 41 ans Chanteuse. Val de Marne.

retour à l'image

©Gregor Podgorski ::: @contact