Gregor Podgorski : La rage de vivre

Le texte de Clotide

Je commence tout juste à voir réapparaître le ciel bleuClotilde après ces traumatismes ; je savoure le vent dans mes cheveux, l’appétit retrouvé, ma féminité, l’activité à nouveau possible.
Dans cette reconstruction physique et morale, je me réapproprie ce corps qui m’a trahi et me réconcilie avec lui ; j’apprivoise mes angoisses et commence à intégrer le fait qu’il y aura un après. Un après qui ne peut être et ne doit pas être comme avant…
Clotilde
43 ans
Professeur

retour à image

©Gregor Podgorski ::: @contact