Gregor Podgorski : La rage de vivre

Le texte de Mireille

Il y a presque cinq ans, je suis terrassée par la nouvelle : cancer des deux seins, ablation totale conseillée.Mireille
Aujourd’hui, presque cinq ans plus tard, reconstruite, je suis toujours là.
Et pourtant, un accident épouvantable a touché un être cher.
J’aurais préféré subir dix autres cancers, pour lesquels j’aurais pu me battre encore, encore et encore…
Mais il faut continuer à vivre avec ce drame terrible en tête.
Aimer, espérer, avoir la rage pour continuer ! POUR VIVRE !
BATTEZ VOUS ! POUR VIVRE !

Mireille
55 ans, sans emploi, Charente-Maritime

retour à l'image

©Gregor Podgorski ::: @contact