Gregor Podgorski : La rage de vivre

Le texte de Corinne

Corinne« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux »

J’ai survécu à cette épreuve, certes en y laissant « quelques plumes », mais je crois y avoir gagné un petit supplément d’âme.
Je sais aujourd’hui savourer :« ici et maintenant »

A mes grands parents

Corinne
49 ans, étudiante en conseil conjugal et familial, Yvelines

retour à l'image

©Gregor Podgorski ::: @contact